⚡⚡ Le CYBER MONDAY continue ⚡⚡
Connaitre les différentes coiffes indiennes et leurs significations.

La Coiffe Indienne
tout savoir

de lecture

L'image stéréotypée de l'Amérindien est celle d'un homme indigène imposant portant une coiffe à plumes ou coiffe de guerre. C'est ainsi que tous les Amérindiens ont longtemps été représentés dans les films, à la télévision et dans les œuvres d'art non autochtones, et l'idée que tous les Amérindiens, ou même la plupart d'entre eux, portaient ces coiffe de guerre est inexacte.


Contrairement à la croyance populaire, la coiffe de guerre à plumes n'était pas du tout portée par la plupart des tribus, même si elle était authentique pour quelques-unes d'entre elles. Il existe plusieurs types de coiffures qui étaient traditionnellement portées par de nombreuses nations tribales.

Presque toutes les nations tribales d'Amérique du Nord portaient une forme de coiffe. Le but de ce couvre-chef était multiple :

  • Intimider l'ennemi pendant la bataille
  • À des fins cérémonielles
  • Pour se protéger des éléments.
  • Pour représenter le statut au sein de la tribu


Le type de coiffe porté par les différentes tribus dépendait des coutumes et des croyances de chacune d'entre elles, ainsi que des matériaux disponibles. Pour presque toute les sortes de coiffes, elles étaient sacrées pour leur tribu et, aujourd'hui, elles ne devraient jamais être appropriées par des non-amérindiens. -Les bandeaux, cependant, n'ont pas les mêmes significations sacrées et traditions culturelles que les autres coiffes-.


Coiffe de Gardon

La coiffe la plus courante, et de loin, portée par les Amérindiens d'Amérique du Nord était la coiffe en crête. Elle était faite de poils raides de porc-épic, de queue de cerf, de barbe de dinde ou d'orignal, avec des plumes teintes attachées à une base en cuir ou en os pour se dresser en forme de crête. Il pouvait être agrémenté de coquillages, de plumes ou d'autres ornements. Il était privilégié par des tribus telles que les Indiens Pawnee, Mohawk, Mohican, Osage, Pequot, Fox, Huron et Sauk et était porté à la fois par les guerriers et les danseurs. Les gardons pouvaient être portés au combat et c'était une étape importante pour un garçon de gagner le droit de porter un gardon.



Coiffe de Guerre

La coiffe de guerre est particulière et sacrée pour les Indiens des Grandes Plaines, notamment les Sioux et les Cheyennes. Il n'a été adopté par d'autres tribus qu'à la fin du XIXe siècle pour attirer les touristes, qui s'attendaient à ce que les Indiens d'Amérique portent ce type de coiffure.

Les coiffes de guerre étaient exclusivement portées par des hommes, généralement des chefs et des guerriers. Ils symbolisaient l'autorité et le pouvoir et étaient réservés aux hommes les plus respectés. Même lorsque les femmes de ces tribus étaient guerrières ou cheffes, elles ne portaient pas la coiffe.

Lorsqu'un homme avait gagné suffisamment de plumes d'aigle, il pouvait fabriquer et porter une coiffe. Il était surtout utilisé à des fins cérémonielles, car il était inconfortable et encombrant à porter au combat. Ils étaient fabriqués avec des plumes, souvent entrelacées de manière complexe et décorées d'éléments tels que des peaux d'hermine et des perles. Les plumes d'aigle royal étaient souvent utilisées, et la coiffe était porteur d'un grand nombre de symboles et de statuts pour celui qui le portait. Les plumes étaient données pour les actes de courage ou portées par les chefs et les guérisseurs ; plus un bonnet contenait de plumes, plus son porteur était accompli.

Les Coiffes pouvaient être de différents types :

  • Coiffe Auréole - les plumes encerclaient le visage de la personne qui les portait.
  • Coiffe Traîne - des rangées de plumes descendaient le long du dos du porteur. Portés par les Crow Plains Cree, Sioux, Cheyenne et Blackfoot.
  • Coiffe droite - grands, étroits, avec des plumes dressées à la verticale. Les plumes d'aigle blanches aux extrémités brunes provenaient d'aigles plus jeunes et représentaient la force. Les plumes brunes, représentant la sagesse, provenaient d'aigles plus âgés. Les Coiffes avaient également des plumes latérales de buse à queue rousse ou de crécerelle.

Bandeau de Plume

Une autre image stéréotypée d'Hollywood est celle de la femme amérindienne portant un bandeau avec une seule plume, souvent avec les cheveux en deux tresses. Ce style était surtout porté par les hommes et les femmes des tribus des régions boisées du nord-est comme un accessoire purement décoratif. Le bandeau était fait de bandes de peau de cerf tissées à la main et décorées de motifs tribaux, de perles, de wampum ou de piquants de porc-épic. Une seule plume d'aigle, de faucon, d'aigrette ou de grue était insérée à l'arrière de la tête.


Coiffe de Bison

Cette coiffe rare n'était portée que par quelques tribus des Plaines du Nord, dont les Sioux. Elle n'était portée que par certains clans et guerriers qui se distinguaient par des exploits exceptionnels. Elle était faite de cornes de taureau, de fourrure de bison et de plumes, et s'étendait jusqu'aux chevilles.

Turban en Fourrure de Loutre

Les turbans en fourrure étaient portés par certaines tribus du sud des Plaines et des Prairies, notamment les Pawnee, les Osage et les Potawatomi. Portés à des fins rituelles, ils étaient fabriqués en fourrure de loutre et la queue de la loutre était suspendue à une gaine perlée. Les chefs et les membres de leur famille pouvaient y fixer des plumes d'aigle à l'arrière pour les cérémonies.

Chapeau en Panier

Les hommes et les femmes des tribus du nord-ouest du Pacifique, notamment les Salishs et les Haïdas, portaient des chapeaux en panier tressé. C'était le couvre-chef le plus courant à l'ouest des montagnes Rocheuses. Ils étaient fabriqués à partir de racines d'épinettes ou d'écorces de cèdres enroulées étroitement en forme de chapeau, de cône ou de bord. Ces chapeaux représentaient le clan, le statut et les réalisations de celui qui les portait.

Coiffe Gustoweh

 

Spécifique aux hommes de la nation iroquoise, cette calotte à plumes comportait des plumes de faisan, de dinde ou de faucon, ainsi que des plumes d'aigle qui étaient placées au sommet en fonction de la tribu de l'individu :
  • Mohawk - trois plumes placées verticalement sur le dessus.
  • Seneca - une seule plume placée debout
  • Cayuga - une plume inclinée vers l'arrière
  • Oneida - trois plumes supérieures, deux debout et une inclinée vers le bas.
  • Onondaga - deux plumes dressées.
  • Tuscarora - aucune plume sur le dessus.

Au fur et à mesure que l'étoffe tissée devenait plus facilement disponible, elle était de plus en plus utilisée comme couvre-chef. Les hommes du sud-est (Seminole, Cherokee, etc.) portaient des turbans en tissu qu'ils décoraient de plumes, tandis que les hommes indiens Pueblo, Navajo et Apache choisissaient souvent de porter des bandeaux en tissu.
Si vous vous aussi vous souhaitez avoir votre propre Coiffe de Guerre, venez visitez notre collection afin de choisir la Coiffe qui vous conviendra le mieux : https://laboutique-amerindienne.com/collections/coiffe-indienne .