⚡⚡ Promo Automne Dernier Jours⚡⚡
Tout savoir sur la nature des loups Indien

Le Loup Indien
Tout Savoir

de lecture

Introduction au symbolisme du loup

Il n'est pas rare que les animaux se mêlent à la culture humaine au fil du temps. Même si les animaux ne peuvent pas penser et se comporter comme nous, les civilisations leur ont voué un culte, tant dans le passé que dans le présent. Même si le culte des animaux ne fait pas partie de votre culture, il est presque certain que les gens possèdent au moins des animaux comme animaux de compagnie. Ces animaux peuvent servir de simple compagnon ou être utiles d'une manière ou d'une autre, peut-être en fournissant de la nourriture.


Cette interdépendance entre les humains et les animaux est probablement née de la nécessité d'exister en harmonie avec des problèmes communs à affronter. Bien avant que nous ne commencions à domestiquer les chiens, leurs parents plus sauvages, les loups, faisaient partie intégrante de la culture amérindienne. Les loups ont toujours une grande importance dans les rites et la culture des Amérindiens. Les Amérindiens savaient qu'ils ne seraient pas en mesure de chasser les puissantes meutes de loups de leur territoire. Ils ont donc appris à respecter les frontières des loups et, chose intéressante, les loups leur rendaient généralement la pareille. Beaucoup d'autres civilisations ont vénéré le loup : la mythologie nordique en a souvent parlé, les légendes zoroastriennes également, ou encore la civilisation égyptienne, mais dans cet article, nous nous concentrerons sur la mythologie du loup des Amérindiens. Cet aspect a même été immortalisé dans des films et des livres tels que L'Appel de la forêt. Plongeons un peu plus profondément dans la place qu'occupaient les loups dans la culture amérindienne.

 

L'organisation du Wolfpack

 

L'une des premières choses qui vient à l'esprit quand on pense aux loups est leur mentalité de meute. C'est une chose que l'on peut également remarquer chez les chiens domestiques et chez peu d'autres animaux. On pourrait dire que les humains sont des êtres sociaux par nature, avec des liens familiaux forts, mais l'une des premières choses que les Premières nations ont apprises des loups était de travailler en tant qu'unité unique et efficace. Si de nombreuses espèces animales n'ont pas de lien durable avec leur progéniture ou leurs compagnons, ce n'est pas le cas des loups. Les chercheurs ont également découvert que les loups suivent un système de vie qui est assez similaire à celui d'une famille humaine. La meute de loups suit l'exemple du loup le plus âgé, généralement le mâle. C'est de là qu'est né le concept de "mâle alpha".

 Les Amérindiens ont essayé d'imiter la structure de meute et l'attribut évident des loups. Chaque membre de la meute ou de la famille avait un rôle spécifique. Et ce rôle consistait toujours à pourvoir aux besoins de l'ensemble du groupe - la meute avant soi. Les indigènes avaient un grand respect pour les manières des loups. Ils observaient même les moindres détails, comme le fait pour les loups de marcher sur de la glace fine sans tomber ou d'avoir toute la chaleur de leur corps aspirée. C'est parce qu'il s'agissait de problèmes réels, que les Premières nations et les loups partageaient. Dans de nombreuses cultures, si les loups n'étaient pas vénérés, les tribus les chérissaient comme un frère ou une sœur. De plus, les indigènes veillaient à ne blesser aucun loup, et ne toléraient même pas la mention de la chasse au loup.

Religion et mythologie du loup en Amérique du Nord

 

Les loups dans la culture de la tribu Ojibwe

La relation des Amérindiens avec les loups est presque sacrée. Ils croyaient que Dieu parcourait la terre sous la forme de loups. Ils croyaient également que tout ce qui arrivait à la meute de loups résidente affectait également la tribu. Plusieurs des croyances religieuses de l'époque associaient les loups à la mort.
L'histoire de la création de la tribu Ojibwe mentionne que les loups sont les créatures qui gardent le monde souterrain. Ils pensaient également que les loups étaient responsables de la sécurité de leur voyage du monde matériel au monde spirituel. Il était donc très important de traiter les loups avec respect, car ils vous affectent dans la vie comme dans la mort.

Les loups dans la culture de la tribu Pawnee

La tribu des Pawnees croyait que la toute première mort était celle d'un loup tué par des humains. Ils pensaient que cette mort avait déclenché les vannes de
la mort dans un monde qui était jusqu'alors immortel. Naturellement, la supériorité des loups était un thème commun à ces croyances.

Comme les loups survivent en chassant, ils n'étaient pas très populaires parmi les tribus qui dépendaient davantage de l'agriculture que de la chasse. Il est intéressant de noter que l'origine de mythes tels que celui du loup-garou remonte aux croyances des Amérindiens. En général, le symbolisme animal avait une grande importance culturelle pour toutes les tribus, mais les loups étaient des symboles de pouvoir mystique. Les Amérindiens pensaient donc que porter la peau d'un loup tué vous transformerait en un loup - ou, dans certains cas, en un être mi humain, mi loup. Cependant, ils considéraient cet acte comme odieux, et quiconque s'y adonnait risquait l'exil. Plusieurs tribus croyaient que le créateur du monde était un loup. La religion était souvent liée à l'astronomie. Les Premières nations vénéraient Sirius (l'étoile du loup). Elles croyaient également que l'étoile du loup ramenait toujours la tribu chez elle en cas de besoin ou après une chasse. Avant de partir à la chasse, les tribus pratiquaient des rituels pour invoquer la force des loups.

 

Amarok, un personnage important de la mythologie inuit du loup.

Amarok ou Amaroq (ᐊᒪᕈᒃ, en syllabique inuktitut) est, dans la mythologie inuit, le gigantesque esprit du loup, le plus souvent décrit comme un loup géant qui dévore les chasseurs assez téméraires pour sortir seuls à la chasse la nuit, mais il peut aussi aider les humains en veillant à ce que ses frères loups maintiennent les troupeaux de caribous en bonne santé en éliminant les animaux faibles et malades. Le nom "Amarok" fait également référence au loup chez les Inuits, et a été donné à des animaux étudiés en cryptozoologie, avant d'être repris dans plusieurs œuvres musicales et autres littératures modernes

Amarok signifie "loup" ou "esprit du loup" en langue inuit. Ce mot désigne à la fois l'esprit du loup dans le contexte de l'animisme inuit et le loup en tant qu'animal. Amarok est un grand chasseur qui, contrairement aux loups qui chassent en meute, chasse sa proie seul. Il s'attaque aux chasseurs humains qui sortent seuls la nuit et chassent de façon imprudente. Les Premières nations de l'île de la Tortue (Amérique du Nord), dont les Inuits, ont toujours accordé au loup une place importante dans leur culture, mais contrairement aux Européens, ils voient aussi cet animal de manière positive, comme un associé dans leur recherche de nourriture..